« Nous voulons faire du Togo la première destination des investisseurs du monde entier »

Sandra Ablamba Johnson

La Cellule Climat des Affaires (CCA-Togo)  a échangé ce mercredi avec les professionnels des médias , une rencontre présidée par Sandra Ablamba Johnson, ministre-conseillère du Président de la République, chargée du Climat des Affaires. L’idée est d’échanger sur les nouvelles réformes opérées afin de rendre le Togo plus attractif aux investissements locaux et étrangers. La nécessité d’optimiser les réformes visant à rendre plus attrayant l’environnement des affaires a été ressentie comme préoccupation , pour les autorités, de mettre en œuvre le Plan National de Développement (PND 2018-2022), principalement grâce à l’investissement privé.

Au cœur des évolutions récentes relatives auxdites réformes, la chargée fait cas des grandes avancées dans  la création d’entreprise avec la réduction des coûts et des procédures , mais aussi l’accès au crédit avec le renforcement du dispositif de sûretés mobilières au profit des banques et l’accompagnement du Bureau d’Information de Crédit. Elle n’a pas sans doute oublier de porter son projecteur sur les réformes opérées au niveau du foncier avec l’opérationnalisation complète du guichet foncier unique, la numérisation des plans cadastraux de Lomé ; du commerce transfrontalier avec à la clé la dématérialisation de toutes les procédures douanières, le branchement gratuit à l’eau pour les PME-PMI.

 “Le gouvernement n’a pas hésité à poursuivre les réformes entreprises parfois audacieuses avec en première ligne, la satisfaction des secteurs privés. Au regard des attentes pressantes des populations qui nourrissent l’espoir légitime dans la mise en œuvre du Plan national du développement (PND) », a t-elle indiqué.

La nécessité d’optimiser les réformes visant à rendre plus attrayant l’environnement des affaires a été ressentie devant le défi, pour les autorités, de mettre en œuvre le Plan National de Développement (PND 2018-2022), principalement grâce à l’investissement privé. 

Autant d’innovations qui poussent l’admiration des opérateurs économiques étrangers à venir investir au Togo, mais aussi ceux nationaux à bénéficier des retombées de ces réformes.

Ces multiples réformes, à en croire Sandra Ablamba Johnson, s’inscrivent dans la droite ligne de la vision du Chef de l’État, Faure Gnassingbé qui assure le leadership institutionnel et donne l’impulsion et l’orientation nécessaires aux actions menées par la cellule. Ce qui d’ailleurs a permis au Togo de réaliser un bond de 40 places dans le Doing Business 2020 pour se positionner à la 97è place mondiale .

La Cellule Climat des Affaires (CCA) dont les activités ont été lancées le 30 janvier 2018 peut se targuer de résultats remarquables.

La rencontre d’échanges coordonée par Mme Sandra Ablamba Johnson, Coordinatrice de la CCA-Togo, a connu la présence du président de la Chambre nationale des Notaires du Togo, Me Tsolégnanou Koffi et du président de l’Observateur Togolais des Médias, Aimé Epké.

Par Ayi ATAYI, Planète Infos

Naviguez par Tags : CCA | PND | Sandra Ablamba Johnson

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code